Aujourd’hui ce sont les vacances : Kadogo

Aujourd’hui ce sont les vacances, alors je vais partager avec vous un livre pour enfant tous les jours de cette semaine.

Aujourd’hui, je vais vous parler de :

Kadogo

PRINT COUV KADOGO.indd

Editeur : Des ronds dans l’O Editions

A partir de 8/9 ans

Résumé :

Pour ses onze ans, Gabriel reçoit une kalachnikov en cadeau. Sans l’avoir voulu, il va devenir un enfant soldat.
En partenariat avec Amnesty International : « Ce livre, qui évoque l’enrôlement d’un enfant de 11 ans, illustre le combat qu’Amnesty International mène pour mettre un terme au drame de l’enrôlement d’enfants soldats. »

Mon avis :

Un livre sur une tragédie touchant les enfants…

Ce livre est l’histoire de Gabriel qui a 11 ans et pour son anniversaire son oncle lui offre une kalachnikov. Et oui dans son pays, à 11 ans, on devient un homme, fini les ballons pour jouer au foot.

La suite de l’histoire n’est pas plus glorieuse puisque Gabriel va combattre de force, la pression des adultes n’y étant pas pour rien.

Ce livre a pour but de montrer aux jeunes enfants ce que d’autres vivent ou plutôt subissent. Il permet de montrer quelles horreurs l’homme est capable et surtout que les droits de l’enfant ne sont pas respectés dans tous les pays.

Cet album est poignant par son réalisme, on a mal pour le petit Gabriel.

Merci Nathalie pour cette découverte !!!

service presse


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

Aujourd’hui c’est mercredi : Le renard Tokela

Aujourd’hui c’est mercredi, et qui dit mercredi, dit journée des enfants.

Tous les mercredis, je prendrais un livre dans la bibliothèque de mes enfants et je vous en donnerais mon avis 😉

Aujourd’hui, je vais vous parler de :

Le renard Tokela

tokelacouv

Editeur : Des ronds dans l’O Editions

A partir de 5 ans

Résumé :

Lorsque les caribous entament leur grande migration, la tradition veut que les jeunes du peuple des sept feux partent en quête de leur animal totem. Ils doivent le tuer et se recouvrir de sa peau pour rentrer au village, mais la jeune Winona ne peut s’y résoudre.

Mon avis :

Ce livre est tout mignon !!!

Que ce soit l’histoire ou les dessins, ce livre est vraiment beau. Il met en avant les traditions, le libre-arbitre, les animaux …

La tradition veut que Winona doit tuer un animal pour pouvoir revenir dans son village, mais comment faire quand on ne veut pas accomplir cet acte ?

Elle va trouver en Tokela, le renard, une complicité qui doit lui permettre de rentrer chez elle. Mais c’est sans compter sur le chef de la tribu qui va vite découvrir le subterfuge.

Ce conte permet de montrer aux enfants qu’il est bon de s’affirmer, de leur montrer que l’on a le choix malgré certaines traditions, et que l’alliance, l’amitié permet d’être plus fort.

Le dessin en aquarelle se marie fort bien avec l’histoire.

Quelques mots de mon fils :

J’aime pas le dessin avec la hache (le tomahawk) perce qu’il veut tuer le renard.

Un très joli livre que je vous conseille !!!

Merci Marie pour cette belle découverte !!!

service presse


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

Aujourd’hui c’est mercredi : Les malheurs de Jean-Jean

Aujourd’hui c’est mercredi, et qui dit mercredi, dit journée des enfants.

Tous les mercredis, je prendrais un livre dans la bibliothèque de mes enfants et je vous en donnerais mon avis 😉

Aujourd’hui, je vais vous parler de :

Les malheurs de Jean-Jean

HD COUV JEAN JEAN.indd

Editeur : Des ronds dans l’O Editions

A partir de 5 ans

Résumé :

Jean-Jean le chiot n’aime pas aller à l’école des chiens car il n’a pas beaucoup d’amis, les filles se moquent de lui et il se fait malmener par Brutos.

Mon avis :

Un livre très sympa,, basé sur la moquerie des copains de classe.

C’est un sujet très intéressant car les enfants sont facilement moqueurs. D’ailleurs, je peux le constater assez régulièrement puisque mon fils fait souvent l’objet de moquerie. A chaque fois, ce sont pour des broutilles, mais pour eux, à leur âge et avec leur perception de la vie, c’est beaucoup. Pour exemple, mon fils a droit à des moqueries parce que, soit disant, ces vêtements sont moches. Pour nous, c’est rien, mais pour mon fils cela serait presque la fin du monde, il faut donc trouver les mots juste pour qu’ils comprennent que certes ce n’est pas gentil mais qu’il ne faut pas en faire autant.

Ce livre est très intéressant car il montre à l’enfant que même si l’on fait l’objet de moquerie, le lendemain on peut être l’attraction de ses camarades, dans la sens positif du terme.

Voici quelques mots, après la lecture, de mon fils.

J’ai aimé toute l’histoire et tous les dessins.

Même si ce n’est pas très éloquent, l’essentiel est qu’il a aimé !!!

Merci Marie pour cette découverte pleine de bon sens !!!

service presse


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci dessous

lien achat

Aujourd’hui c’est mercredi : Jules B., l’histoire d’un juste

Aujourd’hui c’est mercredi, et qui dit mercredi, dit journée des enfants.

Tous les mercredis, je prendrais un livre dans la bibliothèque de mes enfants et je vous en donnerais mon avis 😉

Aujourd’hui, je vais vous parler de :

Jules B, l’histoire d’un juste

COUV. JULES B.indd

Editeur : Des ronds dans l’O Editions

A partir de 12 ans

Résumé :

Jules Badey est un cordonnier bourguignon pendant la Seconde Guerre mondiale, un homme sans histoire qui essaie tant bien que mal d’exercer son métier dans un pays occupé.
De la guerre, il ne pense pas grand-chose, hormis qu’elle l’empêche de traiter ses commandes correctement par le manque de matières premières, ces dernières étant souvent bloquées et/ou réquisitionnées par les Allemands.

C’est un homme seul et abattu qui accuse le coup du départ de sa femme pour un autre homme, un « baron » qui possède un manoir à la sortie du village. Il noie sa détresse dans son vin quotidien.

Des juifs, il ne pense rien non plus. A peine sait-il qui ils sont. De la déportation, il n’a jamais entendu parler et l’exode qui commence sous ses yeux est pour lui un simple défilé de voitures qui partent se mettre en lieu sûr plus au Sud.
Alors quand il croise sur sa route 3 petits enfants juifs, il est décontenancé. Son cœur parle et lui demande de les protéger.

Mon avis :

Les histoires se passant durant les guerres, très pour moi, malgré tout, je me suis lancée à la découverte de cette bande dessinée pour grands enfants / adolescents. Et je dois avouer que j’ai été surprise de constater que je me suis plongée dans cette histoire au point d’en être toute retournée quand j’ai refermé le livre.

Cette histoire se passe dans un village où le quotidien se fait avec les aléas de la guerre, livraisons réquisitionnées alors que d’autres ne le sont pas, ce qui amène des tensions entre les habitants. Suite à une dispute, Jules se retourne chez lui à pied, il est alors témoin d’un accident. Il s’avère que la voiture transportée des juifs.

Jules n’écoutant que son cœur va alors tout mettre en œuvre pour les sauver au péril de sa vie.

Les personnages sont attachants malgré le mauvais caractère dont fait preuve Jules au départ de l’histoire.

Cette bande dessinée est une très bonne lecture pour les grands enfants voir plus. Elle met en avant la bonté de certaines personnes qui ont permis de sauver bon nombres de vies des horreurs de la guerre. Elle montre aussi ce que le racisme et l’extrémisme peuvent faire faire aux gens.

La dernière page est un hommage de l’auteure pour son grand-père, un très bel hommage !!!

Je ne pourrais que vous conseiller de faire découvrir à vos enfants cette bande dessinée. Personnellement, je la garde bien au chaud pour mes enfants quand ils seront en âge de la lire et de la comprendre.

Merci Marie pour cette belle découverte !!!

service presse

 

Aujourd’hui c’est mercredi : Moi, Ernest…

Aujourd’hui c’est mercredi, et qui dit mercredi, dit journée des enfants.

Tous les mercredis, je prendrais un livre dans la bibliothèque de mes enfants et je vous en donnerais mon avis 😉

Aujourd’hui, je vais vous parler de :

Moi, Ernest…

Moi_Ernest_Couv450

Editeur : Des ronds dans l’O Editions

Date de sortie : 8 juin 2016

A partir de 8/9 ans

Résumé :

Ernest écrit depuis toujours enfermé dans son monde qu’il partage avec sa môman. Malheureusement, la mère disparaît ; Ernest doit se débrouiller seul avec ses rêves et son chat. Un jour, il entend un éditeur parler à la télévision et se décide à leur envoyer ses histoires. Son travail plaît à l’un d’entre eux qui viendra lui rendre visiste car il a décidé de l’illustrer et de le publier. Pour Ernest, le rêve commence…

Mon avis :

Une très belle histoire !!!

Ernest, enfant, n’est pas comme les autres, il est muet et n’a pas la même apparence que tous les autres enfants, si bien qu’il n’a jamais été vers les autres. Les années passent et sa Môman vient à mourir d’un cancer.

Son seul refuge est l’écriture. Il écrit tout le temps. J’arrête là, je ne vais tout de même vous raconter la suite !!!

Cette histoire est magnifique, à la fois douce et amer.

Les thèmes de la différence, de la maladie, de la mort, des rêves sont toujours abordés avec poésie. C’est véritablement adapté aux jeunes enfants. De plus, les chapitres sont courts. Ils peuvent ainsi arrêter facilement leur lecture pour la reprendre plus tard.

Les illustrations sont elles aussi magnifiques. Tout en douceur !!! Elles permettent de donner encore plus de vie à l’histoire. Elles permettent aussi de faire des pauses durant la lecture du chapitre surtout qu’on a l’impression qu’elles sortent d’un dessin animé.

Ce livre est très émouvant !!!

Je ne pourrais que vous recommandez de l’offrir aux enfants que vous connaissez !!!

coup de coeur

Merci Marie pour cette magnifique découverte!!!

service presse